SAMUEL CUETO

FRANCE

Samuel Cueto et les invisibles

   Samuel Cueto est un artiste d’origine hispano-algérienne né en 1977.


Après avoir fait ses classes dans le monde du free fight et du hip hop, Samuel Cueto est progressivement passé à la photographie argentique sur les conseils du photographe Armen Djerrahian “Quand tu fais de la photo numérique tu fais de l’image, quand tu fais de l’argentique, tu fais de la photo.”


Portraitiste de rue, Samuel Cueto a concentré son travail sur les laissés pour compte, les invisibles qui vivent loin des centres villes. Originaire des quartiers populaires de cette france “oubliée”, le photographe rend logiquement hommage à ses semblables dont personne ne semble plus faire attention.


Samuel Cueto nous parle aussi de lui au travers des portraits qu'il prend de personnes au parcours en apparence chaotique : des êtres abimés mais authentiques, et qui exercent une beauté magnétique sur le spectateur. Alors que de nombreux photographes ont essayé de capturer le monde des ghettos et des banlieues sans parvenir à dépasser l'exotisme de la photographie de safari, Samuel Cueto n'a pas peur de se salir les mains et de montrer l'envers sale et crasseux de notre société. 

Le photographe cristallise avec son appareil nos problématiques les plus actuelles : acceptation de l’autre dans sa différence, son vécu, et ses origines.


Après une première exposition en 2016 à la Galerie Argentic consacrée à son travail “thailandais” qui a ensuite été présenté à Arles, Samuel Cueto revient en 2018 à la 193 Gallery avec l’exposition “Les oubliés” qui met en avant ses plus belles photos de Thailande, d’Inde et du Sénégal, prises entre 2014 et 2018.

Logo 193 Gallery (500x500).jpg
Dossier de presse