PASCAL KONAN

CÔTE D'IVOIRE

Logo 193 Gallery (500x500).jpg

Oeuvres de Pascal Konan

(English version below French version)

Pascal Konan est né en 1979 à Abidjan, Côte d’Ivoire. Diplômé de l’Ecole Nationale des Beaux-Arts d’Abidjan, Pascal Konan y enseigne aujourd’hui la peinture tout en pratiquant son activité artistique.

Mettant en scène la vie quotidienne des habitants d’Abidjan, l’artiste se fait l’interprète d’une émotion particulière, celle que produisent les villes africaines à travers leur affluence et l’exubérante profusion de sons et d’odeurs qui les caractérisent. Toute la démarche de Pascal Konan réside ainsi à la fois dans l’exaltation d’une enfance heureuse passée dans un des faubourgs d’Abidjan, mais également dans le témoignage de la précarité d’une Afrique aux prises avec

l’urbanité. La quête de Pascal pour comprendre l'âme humaine l'amène à explorer les rues ivoiriennes à la recherche de la vie collective, de l'esprit, qui manie le jeu entre ce qui est ouvert au regard et ce qui se cache en dessous. Comment les identités se développent des interactions au mouvement qui commence comme public, puis devient privé et retourne au public. Le travail de Pascal réfléchit sur les vies intérieures et extérieures en utilisant le rapport à l'espace comme source d'appartenance, où la rue africaine sert de métaphore de

l'identité en mouvement continu, où les sphères physiques privées et publiques sont difficilement divisées en concepts séparés et statiques.


A Jardin Rouge, Pascal Konan poursuit son travail sur la gestion de nos

villes à travers l’utilisation de différents matériaux de récupération. La question des e-déchets anime l’artiste qui s’attelle à insuffler une seconde vie à ces objets jonchant les rues ivoiriennes et plus généralement d’Afrique de l’Ouest, véritable dépotoir du monde occidental. Ainsi peut-on par exemple apercevoir dans l’atelier de Pascal Konan une planète obstruée par des tâches sombres évoquant la dégradation de la couche d’ozone. Ce même astre confectionné à partir d’un jean décoloré par de l’eau de javel, attire notre attention sur la nocivité des produits utilisés dans la fabrication des vêtements.

Sa nouvelle collection montrant des personnages aux aspects diversifiés autour des astres soulève plusieurs préoccupations. Entre autres l’indifférence indéniable d’une population insouciante du déclin de son support qui est la planète terre.


Dans un contexte où les clivages sociaux et la dégradation de la condition humaine s’accentuent, Pascal Konan prône à travers ses œuvres l’action individuelle pour concrétiser l’humanisme.


Pascal Konan s’est vu discerné plusieurs prix et distinctions. En 2012 il est lauréat du prix UEMOA 0 LA 10e biennale de DAK’ART. EN 2014, l’artiste remporte le prix Christian Latier lui octroyant la possibilité de réaliser une résidence à la Cité Internationale des Arts de Paris.


Pascal Konan was born in 1979 in Abidjan, Ivory Coast. A graduate of the National School of Fine Arts in Abidjan, Pascal Konan now teaches painting while practicing his artistic activity. By depicting the daily life of the inhabitants of Abidjan, the artist interprets a particular emotion, that is produced by African cities through their affluence and the exuberant profusion of sounds and smells that characterize them. Pascal Konan's approach lies both in the exaltation of a happy childhood spent in one of the suburbs of Abidjan, but also in the testimony of the precariousness of an Africa struggling with urbanity. Pascal's quest to understand the human soul leads him to explore the streets of Côte d'Ivoire in search of the collective life, the spirit, which handles the game between what is open to the eye and what lies beneath. How identities develop from interactions to movement that begins as public, then becomes private and returns to public. Pascal's work reflects on inner and outer lives using the relationship to space as a source of belonging, where the African street serves as a metaphor for identity in continuous movement, where private and public physical spheres are hardly divided into separate and static concepts.


In Jardin Rouge, Pascal Konan continues his work on the management of our through the use of various recycled materials. The question of e-waste animates the artist who strives to give a second life to these objects littering the streets of Côte d'Ivoire and more generally of West Africa, a veritable dumping ground for the Western world. For example, in Pascal Konan's workshop, one can see a planet obstructed by dark spots evoking the degradation of the ozone layer. This same star made from jeans discolored by bleach draws our attention to the harmfulness of the products used in the manufacture of clothing. His new collection showing characters with diverse aspects around the stars raises several concerns. Among others, is the undeniable indifference of a population unaware of the decline of its support which is the planet earth.


In a context where social divisions and the degradation of the human condition are increasing, Pascal Konan advocates through his works individual action to achieve humanism.


Pascal Konan has been awarded several prizes and distinctions. In 2012 he won the UEMOA 0 prize at the 10th biennial of DAK'ART. In 2014, the artist won the Christian Latier prize granting him the opportunity to carry out a residency at the Cité Internationale des Arts de Paris.